Conseils bébé,  Femme,  Ma petite vie,  Uncategorized

19 mois d’écart entre eux

Tu le sais certainement, mais j’ai deux enfants, exactement deux garçons et encore plus précisément deux bébés de 19 mois d’écart.

Slevyn, 22 mois, est une boule d’énergie de type Duracell. Il est dans une phase d’apprentissage intensif et de rebellions intempestives. Il a encore terriblement besoin de moi.

Kayden, 3 mois, est un bébé super calme, un brin dragueur, qui commence à s’ouvrir au monde. Bébé est allaité et est donc collé la plupart du temps à mon sein.

Ma grossesse

Un instant de bonheur …

Nous avions rêvé d’avoir des enfants d’âges rapprochés. Après quatre mois d’essai et une fausse-couche (j’en parle ici), bébé a pointé le bout de son nez. J’ai passé une superbe grossesse (malgré beaucoup de vomissements les 3 premiers mois) et un accouchement merveilleux à la Maison de Naissance ( sur mon blog, je te détaille mon accouchement).

… parsemé de doutes.

Malgré tout, j’ai traversé de grosses périodes de doutes pendant ma grossesse. J’avais peur de ne pas être à la hauteur et de ne pas pouvoir gérer deux bébés avec des besoins fondamentaux, en effet chacun est à un moment crucial de son développement.

Je me suis beaucoup mis la pression, parce que premièrement, j’allais devoir arrêter de travailler (par choix) afin de m’occuper des petits et éviter de donner l’intégralité de mon salaire à la nounou. J’allais donc être dépendante financièrement de Chéri et ça, ben cela ne m’était jamais arrivé!!!

Ensuite, comme je te disais plutôt, Slevyn est à une période charnière de sa vie de petit garçon. Il est dans sa phase du « Terrible Two ». Tu sais, c’est le moment où, ton fils se transforme en petite terreur!!! En tout cas, le mien, crie, se roule parterre si je ne vais pas dans son sens. Alors, tu as beau être la maman la plus bienveillante, la plus calme, la plus sereine au monde, et ben, parfois, tu craques car, tu n’es pas infaillible. Il existe bien sûr, des solutions. Tu en trouveras à foison sur le net mais, saches que l’une des clefs est la communication!!!

Le retour à la maison

L’aide extérieure

La clef du succès, c’est le lâcher-prise. Il faut savoir se faire aider et je peux te dire que j’ai apprécié l’aide de ma belle-famille et de mon amie. J’ai accouché à la Maison de Naissance et j’en suis sorti 4 heures après. Slevyn a passé ses journées avec Mamie ou Tatie, les deux premières semaines après mon accouchement et nous avons ainsi pu nous reposer, profiter et prendre nos marques avec bébé.

L’aide de Chéri

Alors même si c’est normal que Papa aide, ce n’est pas forcement facile. En effet, ici Papa travaille énormément, mais il a pu mettre une pause et il m’a bien aidé durant les deux mois qui ont suivi. Il est toujours présent pour le repas et le bain des petits. Pour moi c’est des moments stressants, le repas est un moment difficile pour Slevyn et c’est également le moment où Kayden a faim ! Forcément ! Alors, j’apprécie son aide.

Nos moments à trois

Je ne mets pas mes garçons à la crèche, alors ils sont H24 avec moi. En gros, mon fils, il faut l’occuper, sinon il pleurniche, fait des bêtises et te retourne la maison. J’ai donc acheté plein de kits de peinture, de pâte à modeler, de crayons de couleurs et compagnie afin de l’occuper pendant que le plus petit est scotché à moi.

La plupart du temps, cela fonctionne, mais parfois ben, ça crise. Les deux se mettent à pleurer en même temps et là, c’est la crise. Panique à bord. Alors la seule solution, chez moi, c’est le double porté de bébé. Oui, oui c’est possible. Bon l’avantage, c’est qu’à eux deux, ils ne pèsent que 17kg mais cela reste sport. Et non, le plus simple n’est pas de s’occuper de l’un puis de l’autre. Je le fais souvent mais parfois ils ont tous les deux, besoins de moi et en même temps. Slevyn reste un bébé et n’a pas à passer après son frère sous prétexte qu’il est plus âgé. Et Kayden est un nouveau-né qui ne comprend pas pourquoi on ne s’occupe pas de lui tout de suite.

Mes astuces

On reste zen :

Comme je t’ai dit plus haut, il faut savoir lâcher-prise. Tu ne peux pas tout contrôler, même si tu as planifié des activités,.. dis-toi que peut-être ton enfant ne sera pas enclin à participer!!! Ne sachant pas encore gérer ses émotions, les enfants peuvent déclencher une crise alors que deux minutes avant tout allaient pour le mieux. Alors, on respire un grand coup et on laisse faire. Je ne suis pas non plus, derrière Slevyn H24, je le laisse vivre ses expériences, explorer seul,…

On fait participer l’ainé :

Dès le départ, j’ai attribué son rôle de grand frère à mon ainé. Il ne demande qu’a participer, a aidé!!! Alors, lorsqu’il est motivé, il met les vêtements sales de son frère dans le panier, il me donne une couche,… Il s’inquiète dès que son frère pleure et va le voir. Il est vraiment investi et est un grand frère au top!!! Cela lui permet de comprendre que son frère a besoin de plus d’attention et est fragile!

Le porte-bébé ou l’écharpe, un allié incontesté!!!

Je n’ai pas beaucoup utilisé le porte-bébé pour Slevyn mais avec l’arrivée de Kayden l’écharpe a été indispensable notamment pour les sorties. Et oui, je n’ai pas dix bras, alors dans les magasins, c’est poussette et écharpe. En fonction de l’humeur de Slevyn, il est soit en écharpe soit en poussette. On me regarde comme un extra-terrestre mais tant pis.

Apprendre à se faire confiance !

Avoir confiance en soi, c’est la base et pourtant, ce n’est pas facile. Tout d’abord, n’écoute pas les macos qui auront toujours réponse à tout!!! Tu peux demander de l’aide et des conseils, mais fais-toi confiance. Dis-toi, que tu es la personne la mieux placé pour savoir ce qui est bon ou pas pour tes enfants.

Ensuite, dis-toi, que les enfants captent tout et très vite. Si tu es stressée, ils vont être infernaux ! Alors, essaye de retrouver ton calme et pour cela tu peux pratiquer le câlin-koala ( tu es cœur contre cœur avec bébé et vous respirez lentement ensemble) ou faire un concours de crie avec bébé (ça défoule bien!!!))

Accepter d’être aidée :

C’est souvent difficile de demander de l’aide car c’est avouer que l’on a besoin de souffler, d’un temps pour soi… Même Wonder Woman, a besoin de se reposer de temps en temps, ne serait-ce que pour se refaire les ongles,…

Tout n’est pas rose tous les jours, il y a des hauts et des bas, mais voir leurs sourires sur leur visage effacent toutes les galères. Ils grandissent et de nouveaux défis se profilent. J’aimerais arrêter le temps, cela va tellement vite…


Dis-moi, quelles sont des astuces pour garder le cap ??

23 commentaires

  • MamandeOuistiti

    Mes garçons ne sont pas aussi rapprochés que tes zouzous, puisqu’ils ont 3 ans et deux semaines d’écart.
    Mais mine de rien, je te rejoins sur tous les points !
    J’ai passé ma grossesse avec un mini qui venait d’avoir deux ans. Très sensible et BABI, il a été très en demande pendant que son petit frère grandissait dans mon bidon. D’ailleurs, il a fallu lui expliquer plus tôt que prévu que j’étais enceinte car il avait senti un changement mais ne le comprenait pas. Donc on a passé plusieurs semaines assez sportives émotionnellement.
    A sa naissance, je l’ai aussi tout de suite impliqué. Il était ravi de m’aider. Je faisais aussi « parler » son petit frère.
    Le portage a été (et est toujours) mon meilleur complice ! Jouer avec le grand pendant que le petit dort et se recharge tout contre moi : il n’y a rien de mieux !
    Ils ont toujours été très proches et mon grand n’a jamais eu de gestes ou de paroles de jalousie.
    J’ai eu beaucoup d’interrogations moi aussi pendant ma grossesse. Mais quand je les vois si complices, je suis la plus heureuse des mamans

  • Girls n Nantes Eva

    coucou

    j ai que pile 24 mois d’écart entre les deux et c’est vrai que c est sportif mais ça va au final quand ils grandissent tout s’arrange et oui si tu peux te faire aider fonces !Moi mes parents ont toujours été au top sur ce sujet !

  • Laetiteste

    J’aurai adoré avoir 2 bébés rapprochés mais ce n’est absolument pas le cas. Mon fils fêtera ses 5 ans dans moins d’un mois et je suis enfin enceinte du second (je suis à 2 mois 1/2) donc ils auront 5 ans 1/2 entre eux …

  • Maman locaaa

    Mes deux enfants ont deux ans d’écart et vraiment la première année j ai pris cher car ma bébé était malade. Et le deuxième a un trouble de l’alimentation appelé trouble de l oralité donc très très compliqué. Mais maintenant c est un plaisir ils jouent ensemble et sont très complices. Courage!

    • Gwadamom

      Je ne connais pas ce trouble de l’alimentation. Je ne pense pas que le mien est ça en tout cas selon la pédiatre il n y a pas lieu de s inquiéter mais les repas sont difficiles ici aussi :/

  • Serena

    Coucou,
    Oh mais quel bel article ! C’est loin d’être facile de tout gérer alors merci de nous partager tout ça ! Je suis hyper admirative et je pense que ça me stresserait beaucoup lol Après c’est clair qu’il faut lâcher prise mais c’est dur de le faire sans culpabiliser je trouve ^^
    Des bisous 🙂

  • Daily kat

    Un bel article ! Je n’ai pas beaucoup d’astuces à partager parce que ce que tu fais est déjà très bien ! J’ai marché dans les mêmes chemins que toi parce que mes enfants ont 18 mois d’écart. Ils ne sont jamais allés à la crèche et aujourd’hui ils ont 6ans 1/2 et 8 ans et on fait l’IEF. Quand ma fille est née j’ai acheté une poussette pour mon fils que je portais jusque la en écharpe de portage comme toi. Et oui dans la rue on me prenait pour une extra terrestre ! Mais le maternage est de loin le plus beau cadeau qu’on puisse faire à ses enfants ! Alors bravo d’avoir ce courage là ma belle ! cette aventure est extra 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :