Avant de tomber #enceinte, je n’avais jamais eu de proche qui allaitait leur enfant. Ma mère ne l’a jamais fait non plus. Quelques mois avant d’accoucher une de mes amis a mis au monde son petit garçon qu’elle a allaitait. C’était la première dans mon entourage…. Quand je suis tombé enceinte de Slevyn c’était pourtant une évidence pour moi de l’allaiter, je voulais lui donner le meilleur et quoi de mieux que le lait de maman.
Je ne me suis quasiment pas renseigner sur l’allaitement, pour moi c’était facile et ça allait couler de source.
Pendant ma #grossesse et lors des cours de préparation à la naissance, ma sage-femme nous a expliqué les différentes positions pour l’#allaitement, comment tenir bébé correctement, comment s’installer….Après mon #accouchement, on m’a mis mon bébé dans les bras pour que je l’allaite…. Je n’ai pas réussi. Mon petit garçon n’arrivait pas à #téter. Ma sage-femme et les aides soignantes m’ont donné quelques conseils. Cependant je n’avais pas mon téton qui ressortait assez pour une bonne tétée. Super Papa est donc parti chercher des bouts de sein. Mon fils arrivait enfin à téter correctement. Je les ai utilisés 15 jours et après c’était parti. Je n’ai jamais vraiment utiliser le coussin d’allaitement mis à part pour me caler le dos, mon fils étant un poids plume c’était facile pour moi de le porter sans me fatiguer.
J’ai allaité mon fils et je tirais mon lait également afin de pouvoir faire participer Super Papa et me reposer.
i282037939696673687._szw480h1280_
Je conservais mon lait dans des poches spécialement conçu pour ça et je les congelais. Le tire-lait m’a été très utile au début pour désengorger mes seins qui me faisaient horriblement mal. Pour soulager mes seins, les coussinets thermo 2en1 de chez #Avent m’ont été d’un grand secours. Afin d’éviter que mes seins coulent, j’utilisais des coussinets lavables (plus écologique et plus confortable à mon sens). Si au début les seins sont engorgés, on se pose rapidement des questions. En effet, lors de la première poussée de #croissance de Slevyn, j’avais l’impression de ne pas avoir assez de lait. Ma sage femme m’a conseillée la levure de bière. J’ai combiné des tisanes d’allaitement de chez #Weleda avec du #Galactil sur les conseils de ma pharmacienne. J’ai poursuivi avec des gélules de levure de bière. Nous avons passé ce cap avec succès!!! Super Papa se sentais impliqué dans mon allaitement, parfois il corrigeait la position de bébé. Je ne sais pas d’où cela lui venait, mais il avait tout bon. Papa très présent, c’était facile pour moi de continuer mon allaitement sereinement malgré les remarques de notre entourage.
clic special blog
(Abonnez-vous au blog pour obtenir votre mot de passe gratuitement)
Allaiter bébé permet de n’avoir aucune contrainte! On peut sortir en ville, partir en voyage sans s’encombrer des biberons, du lait, de la bouteille d’eau, du chauffe-biberon,…
J’allaitais en public sans me poser de questions. Ma garde-robe avait évolué avec des t-shirts d’allaitement, des soutiens-gorges d’allaitement, des robes d’allaitement,… enfin bref vous avez compris l’idée… Mais ma pièce phare pour l’allaiter était un grand lange de la marque #AdenetAnaïs . Cela me permettais de garder ce moment intime et de focaliser l’attention de bébé. Ce lange hyper pratique me sert également pour le protéger du soleil ou pour le couvrir lorsqu’il fait plus frais. Ces petits moments de complicité ont duré onze mois et cela s’est terminé lorsqu’un autre ange s’est installé. En effet, dans ce bonheur, Slevyn a malheureusement décidé de couper court l’allaitement. Mon lait ne lui plaisait plus. Dans quelques mois, je remets ça et j’espère que tout se passera aussi bien. J’appréhende les réactions de mon fils qui est encore très jeune et très attaché à moi. Affaire à suivre!
Et vous racontez moi votre expérience…

19 Replies to “Allaiter : une évidence pour moi”

  1. moi je n’ai pas voulu mais chacun fait ce qu il veut.
    j’ai été maltraitée à Nanterre à l’hopital car je ne voulais pas allaiter, ils ont même refusé de me donner les cachets contre les montées de lait et contacté la leche league… Une horreur…
    Pour le second j’étais à la clinique de la muette dans le 16 ème et là ils laissaient les femmes choisir, quel bonheur de ne pas être jugée !

    1. Heu mais sérieusement ??? C’est quoi cet hôpital. Tu me choques… évidemment que chacun fait ce qu’il veut. Ça a dû être difficile pour toi de sentir ce jugement !!!

  2. Je n’ai jamais voulu non plus. ala maternité j’ai eut une telle pression et de la part d’autre sblogs et amies etc… c’ets dingue !!! je me susi presque sentie obligé de faire du coup la premiere tetee. je ne dit pas que je n’ai pas aimé, mais je n’ai pas ressenti du tout ce que je peux lire sur les blogs. et pourtant , je peux vous dire qu’avec ma fille nous avons une relation tres fusionnelle et qu’elle n’a ete que tres peu malade ! un peu marre de ce s prejugés sur le lait maternel qui est juste LE ait a donner… desolé de mon point de vue

    1. Chacun son point de vue. Je ne pensais pas être moralisatrice sur mon article… :/ en tout cas ce n’est pas mon but. Je relatais simplement mon expérience.

  3. Coucou,
    Pour ma part je ne suis pas (encore) Maman et je ne sais pas encore ce que je ferais. J’ai l’impression que l’allaitement est bien pour l’enfant mais psychologiquement ça me perturbe et je pense que je n’oserais jamais allaiter en public, ça ne me choque pas du tout que les femmes le fassent mais je ne m’y vois pas pour autant car j’ai peur de subir des remarques déplacées. Je me laisse le temps de la réflexion ^^
    Des bisous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge