En parcourant les blogs, je suis tombée sur celui de Ma vie, mes humeurs et plus précisément sur le dictionnaire de sa vie. J’ai eu envie de participer au challenge et vous faire une rétrospective de ma vie et cet exercice me permettra de replonger dans mes souvenirs.  Je commence donc avec les lettres de A à D et je ferais ainsi de suite chaque semaine. Allez c’est parti.

Le dictionnaire de ma vie de A à D.

A

Amour.

Mes parents n’ont jamais été mariés et à ma connaissance n’ont même jamais eu un signe d’affection l’un envers l’autre. Pour moi, il est inconcevable d’élever mes enfants sans les entourer d’amour. De l’amour pour eux bien évidemment mais également de l’amour pour leur papa. On ne se cache pas devant eux pour s’embrasser, se prendre dans les bras… Chaque soir, on fait un câlin à quatre, on s’embrasse et on se dit « je t’aime », c’est notre petit rituel.

Pourtant, l’amour n’a pas toujours été signe de bonheur chez moi… mais ça peut-être que je t’en parlerais dans un autre article.

En tout cas, on ne peut pas vivre sans amour, l’être humain n’est pas un animal solitaire quoi qu’en dise certains. Personnellement, même si tout va mal dans ma vie tant qu’il y a de l’amour, je peux gérer mais à l’inverse si tout va parfaitement bien et que je n’ai pas d’amour, je me sens vide et il me manque quelque chose… aujourd’hui je sais que je ne ressentirais plus ce sentiment.

Amitié.

J’aimerais te dire que l’amitié est important dans ma vie mais ce n’est pas le cas. J’ai une seule amie que je considère comme ma famille et un ami qui reste malgré la distance…

Peut-être que mon caractère ne convient pas à la société ?

Peut-être que je ne suis pas assez intéressante ?

Je ne sais pas. Pourtant j’aurais adoré avoir une bande d’ami(e)s pour les écouter parler de leur vie, donner les derniers potins, rigoler, danser, chanter, boire un verre, pleurer…

Mais pour l’instant ce n’est pas le cas et mon style de vie réduit grandement les rencontres (mère au foyer de deux bébés)…

B

Bébé.

Avoir des enfants est quand même la plus grande responsabilité d’une vie en effet il faut pouvoir élever des hommes et femmes capables de vivre leur vie heureux en respectant les autres et la planète.

Mes enfants sont ma grande source de joie (et d’inquiétude) mais j’ai également la chance d’avoir un rôle plus cool avec d’autres bébés notamment mon petit neveu et le bébé d’amour de ma meilleure amie… et bientôt j’espère ma petite nièce qui va pointer son nez en septembre normalement.

Bonjour.

Je déteste arriver dans un groupe et faire la bise à tout le monde… je me sens agressé… je rentre et perturbe un groupe déjà formé, je ne me sens pas à ma place et espère disparaître…

Je déteste également dire Bonjour à quelqu’un qui ne me regarde pas, alors j’ai tendance à essayer de capter l’attention avant de dire bonjour.

Certains verront là une marque d’impolitesse (mon chéri par exemple) mais même en faisant attention, j’ai dû mal à y remédier… 

C.

Charismatique

Bon tu l’as compris, j’ai beaucoup de mal en société alors le charisme est un mot antinomique à moi…

En général, on ne m’écoute pas parler (c’est pourquoi je préfère écrire 🤣), on ne retiens pas ce que je dis (n’est ce pas cheri) et parfois on ne me laisse pas en placer une. Alors évidemment ça renforce ma timidité donc je me renferme dans ma coquille… c’est un cercle vicieux.

Curieuse.

Alors que personne ne m’écoute, je reste une oreille attentive, en conséquent j’aime les potins comme tout le monde et celui qui dis le contraire je ne le croirais pas 🤣🤣🤣

#macrelle

Mais quand je parle de curiosité, je parle de découverte, j’adore apprendre de nouvelles choses, voir de nouveaux horizons, découvrir de nouvelles choses, expérimenter,… ca doit être mon côté bipolaire, j’ai envie de découvrir le monde et les gens mais je n’arrive pas à m’insérer dans une conversation… 🤪

Charlène.

Charlène Wittstock, princesse de Monaco

Mon prénom.

 Je n’ai jamais détesté mon prénom. Aujourd’hui, quand on me demande mon prénom, je dis souvent Charlène comme la princesse de Monaco (Wittstock). D’ailleurs, on est toutes les deux verseau, je pense que c’est un signe.

Charlène Tilton

Et si on me demande pourquoi ce prénom, je dis que mon père était fan de Dallas et qu’il trouvait Charlène Tilton très belle.

Ce sont deux très belles femmes. Coïncidence? Je ne crois pas !!! 🤣🤣🤣

Dans ma classe, en maternelle, nous étions 3 Charlène. (qui a dit que ce prénom était rare)D’après ma mère, les autres parents l’ont copiés 🤣🤣🤣

Et pour finir la lettre D.

Dormir.

J’ai beaucoup de mal à trouver le sommeil et je suis rarement couché avant 1h du matin… pourtant je suis levée dès 7h. Il m’arrive de faire des grasses mat’ mais j’ai dû mal à faire des siestes… pourtant j’ai 2 ou 3 ans de sommeil en retard…

#vivelesgosses

J’ai l’impression que mon cerveau tourne H24 pourtant rien ne sort de concret… car malgré quelques idées, il y a encore cette peur de se lancer, de se jeter dans le  grand bain…

Dynamique.

J’ai beaucoup de mal avec les gens mous. Et encore plus, avec les personnes qui me prennent de haut ou qui pensent tout savoir…

J’ai besoin d’être active même si j’apprécie aussi d’être posé devant Netflix…

C’est comme ça que lorsque je travaillais en tant qu’assistante d’éducation en lycée, je m’occupais également de tout le côté animation et spectacle de fin d’année, que je passais également mon BTS puis mon diplôme d’état, que je faisais également mes stages et que je bossais en plus le week-end en boite de nuit… je cumulais plus de 72h de travail (sans compter mes cours) par semaine. Je n’avais pas le temps de m’ennuyer et cela me convenait.

Aujourd’hui, maman au foyer, je n’ai pas le temps de m’ennuyer non plus.

Danse.

J’aimerais tellement être la reine du dancefloor mais c’est loin d’être le cas… toujours cette impression de faire tâche et j’ai dû mal à me laisser-aller (bon quelques verres peuvent aider).

Pourtant, j’ai suivi quelques cours de salsa (un an). J’aimais beaucoup mais je partais au cours à reculons car je détestais passer devant les autres.

Didier

Et je termine cette série par le prénom de mon père. Cet homme qui était mon héros enfant, mon ennemi adolescente et mon sosie adulte.

J’ai beaucoup de souvenir avec mon père, il jouait beaucoup avec moi, faisait le pitre…. pour moi c’était le meilleur papa mais on sait très bien que les yeux d’un enfant ne sont pas objectifs lorsque cela concerne ses parents.

Mes parents se sont séparés et ma sœur et moi allions un week-end sur deux chez notre père.

Mon père a dû avoir peur de voir sa fille grandir et nos relations se sont petit à petit tendus jusqu’à devenir inexistante…

Adulte, je me suis rendu compte que j’étais le sosie de mon père. Et cela m’a fait peur car je souhaite autre chose pour ma famille et pour moi-même. C’est un travail de tous les jours car on ne change pas du jour au lendemain ce que l’on a appris enfant. C’est à nous adulte à ne pas reproduire l’éducation (si défaillante) de nos parents…


Comme tu peux le lire, je suis quelqu’un de plutôt réservée et invisible mais pourtant j’essaye d’être une blogueuse, une impacteuse… Tu vois la dualité qui a en moi??? 🤣🤣 (si un psy passe par là, n’ai pas peur 🙏)

J’espère que ce petit dictionnaire t’a plu? En tout cas, n’hésite pas à laisser un commentaire et je t’invite donc à me donner un mot qui te définit pour chacune de ces lettres.

Et pourquoi pas participer à ce challenge du dictionnaire de la vie en postant sur ton blog.

16 Replies to “Le dictionnaire de ma vie”

  1. La déception que j’ai pu avoir en amitié fait que même si je suis sociable j’ai du mal.
    Tout pareil j’ai été élevé sans geste affectif et cela m’a manqué.
    Des bises

  2. C’est un exercice difficile ce dico et bravo à toi d’avoir joué le jeu. On voit une maman qui se fixe de beaux objectifs et qui doit se mettre la barre très haute, trop haute??
    Ce n’est pas le regard des autres sur toi le souci, ce n’est pas parce qu’ils ne t’entendent pas que tu ne participes pas aux conversations mais parce que dans ta tête, tu n’es qu’une pauvre maman au foyer inintéressante toi l’ancienne femme très active. Si je peux te donner un conseil, c’est parce que je suis passée par là et j’en sors à peine. C’est d’avoir confiance en toi. Ce que tu fais est admirable. Tu es admirable. Ce que tu dis est intéressant. Crois en toi et les autres feront de même. Soit dure avec toi, décris toi de manière négative et tu vas voir que tu vas rentrer dans un cercle vicieux où tout le monde va croire qu’effectivement tu n’es pas si intéressante que ça. On est tous pareil, on a tous les mêmes problèmes…. Crois en toi, soit positive quand tu penses à toi et tu verras que les choses vont vite évoluer. En commençant par ton conjoint et tes enfants 🙂
    Maman Locaaa Articles récents…Montpellier et alentours avec des enfantsMy Profile

  3. Hello, ravie de voir que tu participes au dictionnaire. Selon les lettres on a des mots complètements différents et d’autres qui reviennent toujours comme l’amitié. Des connaissances, des copines, j’en ai , ce n’est pas le problème, mais de vrais amis, une main suffit pour les compter et je réalise avec le temps que je n’en ai pas besoin de plus. Hâte de lire les prochains articles.
    yasmine Articles récents…Aimer notre quotidienMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge