Ma petite vie,  Mes tests

Micro-kiné

Slevyn a une relation avec la nourriture assez difficile, et cela depuis ses 1 ans. Ce changement brusque correspond avec son entrée chez l’assistante maternelle et mon début de grossesse.Mon entourage essayait de me rassurer en me disant que cela n’avait rien à voir. Ma pédiatre m’a dit de ne pas m’inquiéter et qu’il ne se laisserait pas mourir de faim et que c’était normal.Mais tu sais quoi? Le coeur d’une maman souffre lorsqu’il ne trouve pas de raisons aux problèmes de son enfant.J’ai tout essayé ! J’ai fait des assiettes rigolotes, on a préparé le repas ensemble,… mais rien n’a fonctionné.

Récemment, j’ai pris rendez vous chez un micro-kiné. Nous avons eu deux rendez-vous.

Micro-kiné kesako?

La microkinésithérapie est une technique de soins effectuée avec les mains, qui consiste à contrôler et à restaurer la vitalité de tous les tissus corporels.

Le contrôle s’effectue par une micropalpation qui permet de retrouver facilement les tissus en dysfonctionnement, c’est-à-dire ceux qui sont porteurs d’une séquelle pathologique qui s’est inscrite à la suite d’une agression non rejetée.Cela agit sur différents comportements alors ne pas hésiter à prendre conseil auprès d’un micro-kiné.

La séance de micro-kiné

Le déroulement

Après m’avoir demandé l’objet de ma visite, le micro-kiné a installé Slevyn sur la table de consultation. Mon fils déteste les médecins, mais il est resté en place.Le micro-kiné touche du bout des doigts plusieurs parties du corps telles que les pieds ou encore la tête.

Les manipulations sont des simples pressions sur certaines parties du corps (comme l’appui d’une main, aucune pression forte, pas de douleurs).

Dès les premières manipulations, Slevyn s’est mis à pleurer. Il me suppliait de le porter en me disant « j’ai peur maman »… Chaque pleurs est difficile pour moi à supporter…

Les pressions sont toujours faites avec les deux mains du praticien, cela permet de reproduire le traumatisme et de le corriger.

La correction consiste à reproduire le traumatisme de façon infinitésimale, pour permettre au corps de retrouver la cause de sa souffrance, mais cette fois-ci en lui proposant une correction à laquelle il n’avait pas accès pour différentes raisons ( chocs trop violents, répétitifs, épuisement physiologique ou émotionnel….).Extrait de cet article.

Puis, rapidement, le micro-kiné me donne des dates qu’il fait correspondre à un sentiment que Slevyn a ressenti. Je suis perturbée par tant de précision. Comment est-ce possible?À travers mon fils, il me parle de moi, de certaines dates qui ont changé ma vie mais qui ont impacté sur celle de mon fils. Tout de suite, un sentiment de culpabilité me submerge, mais le micro-kiné me dit que je ne pouvais pas faire autrement, que je n’avais pas réellement le choix et que je ne dois pas m’en vouloir.

Les problèmes soulevés

Je ne venais que pour un problème d’alimentation, mais visiblement, ce n’était pas le seul…J’ai confondu la phase « terrible two » avec un fort besoin de protection et d’amour. Je suis passée à côté de certains éléments…Lors de la séance, le micro-kiné donne une date et un sentiment et le patient fait le lien avec un événement. Alors je vais vous donner quelques dates clés pour vous donner une idée de notre séance.

Les dates clés

  • Il sent un gros problème datant d’un an et un mois. Il me dit que Slevyn a vécu un bouleversement. Il est passé du monde des Bisounours à la réalité et il me dit que Slevyn a eu un sentiment d’abandon. Il me dit aussi qu’il y a eu un problème avec l’alimentation à ce moment-là et qu’il a été forcé à faire des choses.

➡️ Cette date correspond à son entrée chez l’assistante maternelle, chez qui cela ne s’est pas bien passée du tout. Mon fils était mis à l’écart durant les repas entre autres.

  • Il me demande ce qui s’est passé à 4 mois de grossesse.

➡️ C’était une période de gros stress, de peur de perdre mon bébé car j’avais attrapé le ZIKA

  • Il me demande si j’ai eu une IVG y a 10 ans.

➡️(mon coeur se glace)➡️➡️ Pour lui, s’est inscrit et cela a eu des répercussions sur mon fils qui a développé une peur de l’abandon. Il m’explique aussi qu’il y a certainement eu dans ma famille, une fausse couche en première position et que finalement je n’avais pas le « choix » d’avorter.

  • Il me dit que Slevyn s’est senti abandonné vers novembre

➡️ Cela correspond à notre voyage en métropole, 3 semaines sans son père

  • Il me demande ce qui s’est passé, il y a trois et demi

➡️ Cela correspond à la rencontre entre Monsieur Papa et moi➡️➡️ Il me dit que Slevyn a eu l’impression de ne pas être désiré 😭 et que du coup c’était le roi du pétrole quand il passe du temps en famille.Il m’a dit tellement d’autres choses, mais entre Slevyn qui me suppliait de le reprendre, Kayden qui voulait jouer et moi, qui étais perturbé par toutes ses informations, je n’ai pas tout retenu…Le plus dur pour moi a été d’entendre que Slevyn avait peur qu’on l’abandonne. C’est difficile de voir son enfant souffrir…

Les résultats

Je ne m’attendais pas à des changements soudains et j’avais bien raison…Après la première séance, Slevyn a été très difficile. Il a été très remué par sa séance, mais il n’y a pas eu d’autres changements.La deuxième séance a permis de soigner les dernières blessures de Slevyn. Apres cette séance, il est redevenu plus calme (aussi calme qu’un enfant de 2 ans hein 🤪) et contre toute attente dans les jours qui ont suivis, il s’est mis à goûter, et à mettre à la bouche des aliments qu’il avait complètement banni! Les repas sont tout de même long, mais il y a du mieux. Très récemment, il a même mangé un gâteau fait maison que j’avais réalisé dans le bunny snackie trouvé chez Max and soe. C’était la première fois, qu’il mangeait un gâteau maison😍😍


As-tu déjà eu affaire à un micro-kiné ? Connaissais-tu?

N’hésite pas à me suivre sur Facebook.

21 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :