• Ma petite vie

    L’ode à l’amour

    Si peu de temps que l’on se connaît et pourtant ça a été une évidence entre nous. J’étais venu pour des vacances et je ne suis jamais parti. On avait chacun un bagage sentimental pas très reluisant et pourtant on a réussi à soigner nos plaies ensemble. Deux enfants plus tard et on est devenu une famille avec notre lot de joies et de difficultés. Ton bisou le matin me permet de passer une bonne journée. Voir le bonheur dans les yeux de Slevyn quand tu entres dans la pièce me remplit de joie. Chaque minute passée avec toi et avec nos enfants sont des moments précieux. Tu me manques…